Préférences d’investissement des assurés des CP en Suisse

Interrogés sur leurs préférences concrètes en matière d’investissements de leurs propres capitaux de prévoyance et sur une stratégie d’investissement durable, les participants à l’étude citent des branches et des thèmes spécifiques.

Selon l’enquête, une caisse de pension doit investir dans des entreprises qui proposent des solutions pour des défis globaux tels que:

  • la pénurie d’eau (75% des personnes interrogées souhaitent des investissements concernant ce thème)
  • la rareté des denrées alimentaires (74%)
  • la rareté de l’énergie (69%)
  • la disponibilité des matières premières / matériaux de base (63%)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Les caisses de pensions des personnes interrogées ne doivent, en revanche, pas investir dans les états, branches et entreprises suivants:

  • États qui ne respectent pas les droits de l’Homme (86% des personnes interrogées refusent un investissement dans ces États)
  • Branches généralement contestées (85%)
  • Entreprises qui ne respectent pas la protection des travailleurs (84%)
  • Entreprises qui ne respectent pas les directives en matière de protection de l’environnement (83%)
  • Entreprises qui ne respectent pas les directives en matière de protection des actionnaires et des propriétaires (76%)
Cliquez sur l'image pour agrandir

82% des personnes interrogées estiment en outre que les caisses de pension assument leur responsabilité sociale, en tenant compte des stratégies d’investissement précitées.

En principe, la population suisse soutient les facteurs ESG, mais tout le monde n’attache pas la même importance à leur intégration dans le processus d’investissement. Tout juste un tiers (27%) des personnes interrogées se prononcent en faveur des facteurs ESG seulement s’ils n’ont aucun impact négatif sur leur rendement.

40% des personnes interrogées sont toutefois disposées à renoncer à une part du rendement si des facteurs ESG sont en contrepartie intégrés dans le processus d’investissement. Un cinquième d’entre elles renoncerait même à la moitié ou plus du rendement et 15% de toutes les personnes interrogées accepteraient de renoncer jusqu’à la moitié du rendement si des facteurs ESG sont intégrés dans le processus d’investissement.

Cliquez sur l'image pour agrandir

Conclusion

En résumé, il est important de constater que la prise en considération des facteurs ESG dans le processus d’investissement est très soutenue au sein de toute la population suisse et que seul un pourcentage très faible se prononce en sa défaveur.

Il faut maintenant se demander quelle valeur la population suisse attache au fait que des aspects des domaines environnemental, social et de management d’entreprise soient intégrés dans le processus d’investissement.


Globalement, on apprécie la prise en considération des facteurs ESG dans le processus d’investissement des caisses de pension de Suisse. Si l’on interroge plus concrètement les personnes, elles les considèrent comme importants et sont rares à exprimer une opposition. Toutefois, si l’on pose des questions ouvertes sans rapport avec les facteurs ESG, seuls de très rares aspects de ce genre sont cités, ce qui révèle que le thème est submergé par le souci de sécurité financière et de garantie de la rente.

Si l’on souhaite convaincre les sceptiques parmi la population suisse de l’importance d’intégrer des facteurs ESG dans le processus d’investissement des caisses de pension, il faut neutraliser l’argument selon lequel une stratégie durable se répercute négativement sur la rente.