Les caisses de pension doivent développer des stratégies d’investissement plus durables

72% des assurés de CP en Suisse estiment que leur CP doit également tenir compte d’aspects ESG financièrement important dans ses investissements. Là encore, la situation diffère selon la région du pays et la répartition des revenus. Le souhait d’une prise en compte des critères ESG dans les placements est le plus important en Suisse alémanique avec une part de 78% des réponses. En Suisse romande, cette requête est encore soutenue par 65% des personnes interrogées alors qu’elle est minoritaire au Tessin avec 39% d’avis favorables.

L’important toutefois est de constater que la part de ceux qui se prononcent plutôt ou totalement contre la prise en compte de facteurs ESG se répartit de manière à peu près similaire dans toute la Suisse et ne correspond qu’à un très faible pourcentage (D-CH: 5%, W-CH: 6%, I-CH: 6%). Cela signifie que l’adhésion aux facteurs ESG est plus faible en Suisse italienne, mais que le rejet se maintient à un niveau bas similaire au reste de la Suisse. En Suisse italienne, il y a toutefois nettement plus de personnes qui ne se prononcent ni pour ni contre la prise en compte de facteurs ESG pour le processus d’investissement, et une part assez importante de personnes n’ayant aucune opinion sur le sujet. Il existe encore ici un potentiel de communication.


Cliquez sur l'image pour agrandir

L’écart n’est pas aussi important si l’on se base sur le revenu. La volonté de voir les CP pratiquer des investissements durable est moins marquée dans les catégories de la population ayant un revenu inférieur à CHF 4000,– par mois avec 59% que dans les catégories ayant un revenu plus élevé.

 Les catégories de la population ayant un revenu mensuel supérieur à CHF 7000 approuvent à 72% le fait que la CP tienne compte également d’aspects ESG financièrement importants dans ses investissements.

Cliquez sur l'image pour agrandir